PROGRAMME DES ATELIERS

FOYER DE QUÉBEC

Le vendredi 21 mars 2014 en après-midi, vous pourrez assister à 2 ateliers de votre choix, selon disponibilité. Notez le numéro de l’atelier qui vous intéresse le plus dans chacun des deux blocs (A et B) ainsi qu’un second choix. Vous devrez les indiquer dans le formulaire d’inscription. Les descriptions détaillées suivent.

Bloc d’ateliers A : 13 h 30 – 14 h 45             Bloc d’ateliers B : 15 h – 16 h 15

CHOIX POUR LE BLOC A (13 h 30 à 14 h 45)

No

Titre

Animé par

Axe

A-1

L’éthique des appareils mobiles en classe

Benoît Petit, Service national du RÉCIT, Domaine du développement personnel (CS de Saint-Hyacinthe)

1

A-2

La citoyenneté numérique

Karine Thonnard, Service national du RÉCIT, Domaine de l’enseignement privé

2

A-3

Le fameux projet pilote! (ou Les tactiques utilisées pour retarder l’innovation)

Ron Canuel, président directeur général de l’Association canadienne d’éducation (ACE)

3

A-4

Les trois horizons pour découvrir LA bonne innovation

Ewan McIntosh, NoTosh learning | digital | design thinking (Grande-Bretagne)

4

A-5

iPad et appareils mobiles pour redéfinir l’apprentissage

Corinne Gilbert, conseillère pédagogique en technologie éducative au Collège St-Jean-Vianney

1

A-6

1.21 Gigawatts : une culture d’école ça se transforme!

Pierre Poulin et François Bourdon, enseignants à l’école primaire Wilfrid-Bastien (CS de la Pointe-de-l’Île) et fondateurs du programme iClasse®

2

A-7

Se réseauter pour mieux grandir

Brigitte Léonard, enseignante au Campus Mont-Tremblant, et Andrée Marcotte, conseillère pédagogique à la CS des Laurentides

2

A-8

Acadiepédia : Prendre sa place sur le Web

Roberto Gauvin, mentor en utilisation pédagogique de l’ordinateur, District scolaire francophone du Nord-Ouest (NB)

2

A-9

Je tweete ma ville!

Marie Champagne, enseignante à la Polyvalente de Saint-Georges (CS Beauce-Etchemin)

3

A-10

Apprendre aujourd’hui : s’actualiser pour s’entreprendre

Jacques Cool, Ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance (NB)

4

CHOIX POUR LE BLOC B (15 h à 16 h 15)

No

Titre

Animé par

Axe

B-1

L’éthique des appareils mobiles en classe

Benoît Petit, Service national du RÉCIT, Domaine du développement personnel (CS de Saint-Hyacinthe)

1

B-2

La citoyenneté numérique

Karine Thonnard, Service national du RÉCIT, Domaine de l’enseignement privé

2

B-3

Le fameux projet pilote! (ou Les tactiques utilisées pour retarder l’innovation)

Ron Canuel, président directeur général de l’Association canadienne d’éducation (ACE)

3

B-4

Les Trois Horizons, pour découvrir LA bonne innovation

Ewan McIntosh, NoTosh learning | digital | design thinking (Grande-Bretagne)

4

B-5

Didacti : Apprendre dans l’action

David Chartrand, concepteur de Didacti, ex-enseignant en maths et conseiller TIC

1

B-6

Le chantier littérarité, littératie et TNi au secondaire

André Roux, Service national du RÉCIT, Domaine des langues (CS Marie-Victorin)

2

B-7

La classe inversée : analyse d’une expérimentation

Karine Riley et Eric Tremblay, enseignants à l’école Alexander Wolff (CS de la Capitale)

2

B-8

Le cours de français : entre jeu et autogestion

Annie Côté, enseignante à l’école sec. St-Pierre et des Sentiers, CS des Premières-Seigneuries

3

B-9

Le marathon d’écriture du conte Le Petit Chaperon rouge

Brigitte Léonard, enseignante au Campus Mont-Tremblant, CS des Laurentides, et Manon Roy-Richardson, enseignante à l’École Camille-Vautour, Saint-Antoine, N.-B.

3

B-10

L’école de demain, aujourd’hui!

Nancy Brousseau, directrice générale de la Fédération des établissements d’enseignement privé

4

DESCRIPTION DÉTAILLÉE DES ATELIERS

A-1 : L’éthique des appareils mobiles en classe

par Benoît Petit, Service national du RÉCIT, Domaine du développement personnel (CS de Saint-Hyacinthe)

Les appareils mobiles des élèves sont interdits dans plusieurs établissements. Cela règle-t-il vraiment les problèmes liés à leur utilisation? Les cas rapportés tendent à démontrer le contraire. Utilisés de manière illicite, ils causent encore plus d’effets négatifs. Alors, comment faire pour bien les gérer et tirer profit de leurs avantages pédagogiques? Cet atelier propose des pistes de réflexion éthique permettant d’aborder cette réalité sous différents angles. Les participants seront en mesure de proposer des encadrements permettant de tirer profit des possibilités pédagogiques des appareils mobiles, tout en réduisant leurs effets néfastes pour l’apprentissage et pour les individus. Apportez votre ordinateur portable ou tablette numérique!

A-2 : La citoyenneté numérique

par Karine Thonnard, Service national du RÉCIT, Domaine de l’enseignement privé

Aujourd’hui, nous sommes, pour la plupart, des citoyens numériques. En milieu scolaire, cela amène de nombreux défis qui nous obligent à revoir nos pratiques et à nous questionner sur le rôle de l’école et de ses intervenants par rapport à la citoyenneté numérique. L’objectif de cette présentation, ponctuée d’une réflexion collective, est de vous informer et de vous outiller par rapport aux concepts liés à cette réalité, qui est plus qu’un simple sujet d’enseignement. Comment passer de la sensibilisation à l’intégration, d’un mode réactif à un mode proactif? Nous explorerons diverses ressources déjà disponibles sur ce sujet incontournable.

A-3 : Le fameux projet pilote! (ou Les tactiques utilisées pour retarder l’innovation)

par Ron Canuel, président directeur général de l’Association canadienne d’éducation (ACE)

La « sagesse organisationnelle » indique que la créativité, le jugement critique et le partage des compétences sont des éléments essentiels. Alors, pourquoi après plus de 40 ans, l’intégration des technologies dans de trop nombreuses salles de classes demeure toujours sous forme de « projet pilote »?

A-4 : Les trois horizons pour découvrir LA bonne innovation

par Ewan McIntosh, NoTosh learning | digital | design thinking (Grande-Bretagne)

On a trop à faire, mais si peu de temps. Dans nos écoles, on se sent souvent submergé par les nouvelles initiatives, sans savoir lesquelles vont réellement transporter nos élèves vers le succès. Dans cet atelier, Ewan démontre, en utilisant la métaphore des Trois Horizons, comment créer une innovation, initiative ou stratégie autour de gens dans votre communauté qui peuvent la mettre en action, pour obtenir des changements ayant un réel impact, et qui durent. « Processus bien clair qui donne la parole à tous, sans compliquer la vision; surtout, on peut l’utiliser tout de suite dans plein de domaines innovateurs » (Sean Usher, directeur d’école, Angleterre)

A-5 : iPad et appareils mobiles pour redéfinir l’apprentissage

par Corinne Gilbert, conseillère pédagogique en technologies éducatives au Collège St-Jean-Vianney

L’implantation de l’iPad et d’autres appareils mobiles a explosé dans beaucoup d’écoles et de salles de classe ces dernières années. Leur flexibilité, leur polyvalence et leur caractère mobile en font des outils d’apprentissage hors du commun. Cependant, il n’est pas toujours évident de penser au-delà de l’appareil et de relever le défi de redéfinir l’apprentissage en explorant le plein potentiel créatif de ces outils (grâce à la vidéo, l’audio, les livres numériques, etc.)! Cet atelier propose d’adresser ces questions, tout en présentant des réalisations et productions concrètes d’élèves de niveau primaire et secondaire.

A-6 : 1.21 Gigawatts : une culture d’école, ça se transforme!

par Pierre Poulin et François Bourdon, enseignants à l’école primaire Wilfrid-Bastien (CS de la Pointe-de-l’Île) et fondateurs du programme iClasse®

iClasse® est le seul programme intergénérationnel d’entretien des compétences éducationnelles au Canada. Il vise notamment à ce que les conclusions des recherches scientifiques se retrouvent enfin à l’école. Le problème d’illusion d’incompétence des enseignants face aux TIC doit être adressé par des professionnels expérimentés. C’est ce que cet atelier vous propose de faire!

A-7 : Se réseauter pour mieux grandir

par Brigitte Léonard, enseignante au Campus Mont-Tremblant, et Andrée Marcotte, conseillère pédagogique en français au secondaire à la CS des Laurentides

Où trouver de l’inspiration, s’informer, se former et surtout créer des liens entre nous (enseignants, accompagnateurs, gestionnaires), nos élèves et le monde? Cet atelier vous propose de visiter différentes plateformes telles que Twitter et de connaître les incontournables qui vous permettront de rester “branché” et d’enrichir votre pratique professionnelle. Parsemé d’exemples de réalisations intégrant les technologies (écriture collaborative, twittérature, trajets littéraires), de recherches présentant la réalité des réseaux sociaux chez nos jeunes et des pratiques gagnantes en lien avec l’utilisation des tablette tactiles en classe, cet atelier se veut avant tout un moment d’échange qui permettra aussi aux participants de faire part de leurs découvertes.

Document de travail : http://www.thinglink.com/scene/474467226527727616

A-8 : Acadiepédia : Prendre sa place sur le Web

par Roberto Gauvin, mentor en utilisation pédagogique de l’ordinateur au District scolaire francophone du Nord-Ouest (DSF-NO) (Nouveau-Brunswick)

Venez découvrir comment un projet veut permettre à des jeunes francophones en milieu majoritairement anglophone de prendre leur place, de s’ouvrir sur le monde et de développer leur identité culturelle grâce au Web. L’atelier portera sur le projet Acadiepedia.com, mais aussi sur la façon de mobiliser une communauté autour de projets semblables, et de développer la culture organisationnelle. Acadiepedia.com est une nouvelle plateforme qui vise à donner aux jeunes des outils qui ont fait leurs preuves et qui peuvent avoir un impact direct sur les apprentissages et le développement de l’identité culturelle, tout en développant des ressources en français.

A-9 : Je tweete ma ville!

par Marie Champagne, enseignante à la Polyvalente de Saint-Georges (CS Beauce-Etchemin)

Présentation d’un projet mariant twittérature et compte-rendu d’événement historique, tel que vécu par des élèves de la Polyvalente de Saint-Georges. On y verra les différentes étapes du projet visant à découvrir l’histoire de la ville, à en choisir un événement marquant et à l’approfondir. Alors que le tout aurait pu être vécu de façon traditionnelle, on a ajouté une touche “branchée” en intégrant la twittérature et en présentant le résultat final via l’application Glogster, procurant à cet apprentissage un caractère ludique et créatif. Une version imprimée a été déposée à la Société Historique Sartigan. La forme virtuelle, pour sa part, a été publicisée sur les pages Facebook et Twitter de classe, sur le site de la commission scolaire et sur celui de l’école, puis la population a été invitée à consulter le tout via les journaux.

A-10 : Apprendre aujourd’hui : s’actualiser pour s’entreprendre

par Jacques Cool, Ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance (Nouveau-Brunswick)

Nous sommes tous des apprenants/apprenantes et vivons dans un monde subissant des changements en profondeur. Cette simple phrase a des implications importantes pour le monde de l’éducation. De nouveaux référentiels (pédagogiques, organisationnels…) émergent; certains s’y engagent avec enthousiasme, d’autres non. L’isolement professionnel n’est plus une option, car faire l’éducation autrement nécessite une actualisation de sa pratique et une collaboration qui s’étend bien au-delà des murs de l’école. Dans cet atelier, nous examinerons et discuterons des nouveaux rôles de l’apprenant/apprenante et de la technopédagogie, c’est-à-dire de la pédagogie tout court.

_____________________________________________________________________________________

B-1 : L’éthique des appareils mobiles en classe

par Benoît Petit, Service national du RÉCIT, Domaine du développement personnel (CS de Saint-Hyacinthe)

Les appareils mobiles des élèves sont interdits dans plusieurs établissements. Cela règle-t-il vraiment les problèmes liés à leur utilisation? Les cas rapportés tendent à démontrer le contraire. Utilisés de manière illicite, ils causent encore plus d’effets négatifs. Alors, comment faire pour bien les gérer et tirer profit de leurs avantages pédagogiques? Cet atelier propose des pistes de réflexion éthique permettant d’aborder cette réalité sous différents angles. Les participants seront en mesure de proposer des encadrements permettant de tirer profit des possibilités pédagogiques des appareils mobiles, tout en réduisant leurs effets néfastes pour l’apprentissage et pour les individus. Apportez votre ordinateur portable ou tablette numérique!

B-2 : La citoyenneté numérique

par Karine Thonnard, Service national du RÉCIT, Domaine de l’enseignement privé

Aujourd’hui, nous sommes, pour la plupart, des citoyens numériques. En milieu scolaire, cela amène de nombreux défis qui nous obligent à revoir nos pratiques et à nous questionner sur le rôle de l’école et de ses intervenants par rapport à la citoyenneté numérique. L’objectif de cette présentation, ponctuée d’une réflexion collective, est de vous informer et de vous outiller par rapport aux concepts liés à cette réalité, qui est plus qu’un simple sujet d’enseignement. Comment passer de la sensibilisation à l’intégration, d’un mode réactif à un mode proactif? Nous explorerons diverses ressources déjà disponibles sur ce sujet incontournable.

B-3 : Le fameux projet pilote! (ou Les tactiques utilisées pour retarder l’innovation)

par Ron Canuel, président directeur général de l’Association canadienne d’éducation (ACE)

La « sagesse organisationnelle » indique que la créativité, le jugement critique et le partage des compétences sont des éléments essentiels. Alors, pourquoi après plus de 40 ans, l’intégration des technologies dans de trop nombreuses salles de classes demeure toujours sous forme de « projet pilote »?

B-4 : Les trois horizons pour découvrir LA bonne innovation

par Ewan McIntosh, NoTosh learning | digital | design thinking (Grande-Bretagne)

On a trop à faire, mais si peu de temps. Dans nos écoles, on se sent souvent submergé par les nouvelles initiatives, sans savoir lesquelles vont réellement transporter nos élèves vers le succès. Dans cet atelier, Ewan démontre, en utilisant la métaphore des Trois Horizons, comment créer une innovation, initiative ou stratégie autour de gens dans votre communauté qui peuvent la mettre en action, pour obtenir des changements ayant un réel impact, et qui durent. « Processus bien clair qui donne la parole à tous, sans compliquer la vision; surtout, on peut l’utiliser tout de suite dans plein de domaines innovateurs » (Sean Usher, directeur d’école, Angleterre)

B-5 : Didacti : Apprendre dans l’action

par David Chartrand, concepteur de la plateforme Didacti

Didacti, un site québécois gratuit et sans publicité, a pour but de faciliter la création et le partage de matériel éducatif. En quelques clics, un enseignant peut monter son cours sur Didacti en y insérant du texte, des images, des formules, des vidéos et plus encore. Il peut ensuite le partager avec ses élèves seulement ou avec le reste du monde, puis interagir avec la communauté. Tout le matériel ainsi créé est accessible par le moteur de recherche de l’application. Imaginez les possibilités!

B-6 : Le Chantier littérarité, littératie et TNi (LLT) au secondaire : Co-développement et formations (primaire et secondaire)

par André Roux, Service national du RÉCIT, Domaine des langues (CS Marie-Victorin)

Le Chantier LLT propose une formation dans laquelle l’enseignant est invité à découvrir une série d’outils pour préparer une activité alliant le domaine littéraire à la littératie. Il a accès à une liste non exhaustive de thèmes proposés pour utiliser le tableau numérique de façon originale en classe. Le cadre pédagogique repose non seulement sur les exigences du programme de formation, mais également sur les intérêts des élèves à utiliser les TIC dans une perspective de consultation, de création, de remixage et de partage. Cet atelier a pour but d’amener l’enseignant à intégrer les TIC dans ses activités d’enseignement-apprentissage, de gestion de l’enseignement et du développement professionnel (la compétence 8). Pour ce faire, il devra : avoir un esprit critique quant aux avantages et aux limites véritables des TIC comme soutien à l’enseignement et à l’apprentissage; évaluer le potentiel didactique des outils informatiques et des réseaux; utiliser efficacement les TIC pour rechercher, interpréter et communiquer de l’information et pour résoudre des problèmes.

B-7 : La classe inversée : analyse d’une expérimentation

par Karine Riley et Eric Tremblay, enseignants à l’école Alexander Wolff (CS de la Capitale)

La classe inversée est sur toutes les lèvres depuis quelques temps. Plusieurs intervenants se questionnent, d’autres critiquent ou envisagent de tenter l’expérience. Cet atelier, basé sur une expérimentation vécue de ce modèle en constante évolution dans deux classes de 6e année, propose une analyse de ce que la classe inversée permet, des difficultés rencontrées jusqu’aux pré-requis nécessaires à son implantation.

B-8 : Le cours de français : entre jeu et autogestion

par Annie Côté, enseignante à l’école secondaire St-Pierre et des Sentiers, CS des Premières-Seigneuries

Les adolescents arrivent parfois désabusés et découragés dans les cours de français, qu’ils jugent souvent ennuyants et embêtants. Nous savons que la maîtrise de la langue est non seulement nécessaire à l’obtention des diplômes du secondaire et du collégial, mais cette maîtrise fait partie des compétences essentielles attendues par les employeurs du XXIe siècle. Et si, en changeant nos méthodes, nous arrivions à changer cette vision des jeunes? Cet atelier propose différentes façons de faire en classe de français, de la « ludification » à l’autogestion des apprentissages.

B-9 : Le marathon d’écriture du conte Le Petit Chaperon rouge

par Brigitte Léonard, enseignante au Campus Mont-Tremblant, CS des Laurentides, et Manon Roy-Richardson, enseignante à l’École Camille-Vautour, Saint-Antoine, N.B

L’écriture collaborative et créative du Petit Chaperon Rouge est un événement qui, depuis deux ans, réunit différentes classes du primaire de la francophonie. En l’espace d’un mois, des groupes du Québec, du Nouveau-Brunswick, de la France, de la Belgique, de la Grande-Bretagne et de la Suisse mettent en commun leur créativité afin de participer à la réécriture de ce conte traditionnel. Lors de l’atelier, il sera question de la mise en oeuvre d’un tel projet et du dévoilement du texte final de l’édition 2014.

B-10 : L’école de demain, aujourd’hui! Rupture ou continuité? Dynamiser ou dynamiter?

Par Nancy Brousseau, directrice générale de la Fédération des établissements d’enseignement privés (FÉEP)

Les élèves entrés en 1re secondaire cette année prendront leur retraite vers 2070. Dans une société où le rythme des changements s’accélère sans cesse, comment peut-on les préparer à leur avenir? Une enquête de la FÉEP indique clairement que le modèle d’école que nous leur offrons est en perte de vitesse à leurs yeux. À l’heure où le savoir est disponible partout et n’est plus l’exclusivité ni du livre ni de l’enseignant, quel est le rôle de l’école? Doit-on le redéfinir? Quelles adaptations sont nécessaires? Dans cet esprit de mouvance, plusieurs écoles intègrent les outils technologiques dans un modèle 1 :1, avec un engouement tout particulier pour les tablettes. Quels en sont les impacts? Est-ce suffisant? Et si l’innovation devait aller beaucoup plus loin? Doit-on tout revoir? Quels sont les obstacles et les leviers? Rupture ou continuité? Dynamiser ou dynamiter?

______________________________________________________________________________________

Liste des commentaires

Laisser un commentaire